JNIM in Burkina Faso: A strategic criminal actor

A talk by Lucia Bird, Dr Eleanor Beevor, Désiré NIKIEMA and Dr Zakaria Soré
Alliance pour une Mine Responsable (ARM) and

Register to watch this content

By submitting you agree to the Terms & Privacy Policy
Watch this content now

About this talk

This is the launch event for the GI-TOC report “JNIM in Burkina Faso: A Strategic Criminal Actor”. This report is part of the “Stabilzation in West Africa” project, funded by the German Ministry of Foreign Affairs.

Burkina Faso has become both the epicentre of conflict in the central Sahel, and the frontline in the southward advance of jihadist armed groups. The largest of these armed groups is Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM). JNIM has been extremely successful, in its expansion; in its efforts to advance forms of Islamist governance; and in implanting itself into regional illicit economies. JNIM’s illicit and criminal actions are not motivated solely – or even predominantly – by profit. Rather, they are both strategic and tactical means of gaining acceptance. In this webinar, speakers will explore how JNIM works with illicit economies and crime; the attempts to resist JNIM by the state and by local defence forces; and the many challenges this response will face.

-

Le Burkina Faso est devenu à la fois l’épicentre du conflit dans le centre du Sahel et la ligne de front de l’avancée vers le sud des groupes armés djihadistes. Le plus important de ces groupes armés est Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM). La JNIM a connu un grand succès dans son expansion, dans ses efforts pour faire progresser les formes de gouvernance islamiste et dans son implantation dans les économies illicites régionales. Les actions illicites et criminelles du JNIM ne sont pas motivées uniquement - ou même principalement - par le profit. Il s’agit plutôt de moyens à la fois stratégiques et tactiques pour se faire accepter. Dans ce webinaire, les intervenants exploreront la manière dont JNIM travaille avec les économies illicites et le crime ; les tentatives de résistance de JNIM par l’État et les forces de défense locales ; et les nombreux défis auxquels cette réponse sera confrontée. - Il s’agit de l’événement de lancement du rapport de GI-TOC “JNIM au Burkina Faso : Un acteur criminel stratégique”. Ce rapport fait partie du projet “Stabilisation en Afrique de l’Ouest”, financé par le ministère allemand des Affaires étrangères.Le Burkina Faso est devenu à la fois l’épicentre du conflit dans le centre Sahel et la ligne de front de l’avancée vers le sud des groupes armés djihadistes. Le plus important de ces groupes armés est Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM). La JNIM a connu une forte expansion, ainsi qu’un succès important dans ses efforts pour faire avancer la gouvernance islamiste et son implantation dans les économies illicites régionales. Les actions illicites et criminelles du JNIM ne sont pas motivées uniquement - ou même principalement - par le profit. Il s’agit plutôt de moyens à la fois stratégiques et tactiques pour se faire accepter par la population. Dans ce webinaire, les intervenants exploreront la manière dont JNIM intervient avec les économies illicites et la criminalité, les initiatives de l’État et les forces de défense locales pour le contrer, ainsi que les nombreux défis auxquels ces réponses sont confrontées.

Lucia Bird

Director of the West Africa Observatory, Global Initiative Against Transnational Organized Crime

Dr Eleanor Beevor

Senior Analyst, GI-TOC

Désiré NIKIEMA

National Coordinator of the Alliance for Responsible Mining in Burkina Faso, and the General Manager of Cabinet Limit Consulting

Dr Zakaria Soré

Researcher and teacher in the Department of Sociology in Joseph Ki-Zerbo University in Burkina Faso


loading content...

loading content...